Des cartes mentales pour les petits ?

Nous avons essayé bien sûr, et même si, comme les autres cartes, nous en sommes à nos débuts, nous y croyons très fort !!!!

Tout d’abord , une carte sur les couleurs faite par Léo pour son petit frère (sa première carte d’ailleurs, réalisée à partir du ruban word du cartable fantastique) avec un objectif important : aider son petit frère à mémoriser les couleurs ! . C’est d’ailleurs  plutôt un "mandala d’apprentissage".

couleurs petits

Puis une carte sur les 5 premiers nombres que je viens de réaliser à la demande d’une fan de facebook , sur les nombres.

  • J’ai choisi les nombres de 1 à 5, avec , pour la carte 1, une image des mains et  du domino correspondant .

lesnombres1f

  • Puis dans la carte 2, j’ai ajouté le nombre écrit en lettres .

nombres2f

  • et enfin dans la carte 3 , j’ai ajouté des dessins ( bien sûr , chacun verra comment l’utiliser mais attention, penser à pointer du doigt les objets à la place de l’enfant , ou les faire barrer …. bref, trouver une astuce pour ne pas tomber dans le problème du dénombrement  qui a beaucoup perturbé l’acquisition du nombre chez Léo …)

les nombres3fantadys

Remarque : les nombres sont volontairement inscrits dans le désordre, on peut jouer comme on veut avec la carte, l’objectif ici n’est pas de les connaître dans l’ordre !

à suivre …..

About these ads

4 réflexions sur “Des cartes mentales pour les petits ?

  1. Bravo pour votre blog. Je souhaitais intervenir car, ayant fait de nombreuses recherches sur l’utilisation des cartes mentales dans l’enseignement, je construis maintenant des séquences pédagogiques basée sur la construction de mind maps. Utiliser les cartes mentales pour communiquer, pour jouer et interagir avec l’enfant est intéressant mais assez limitatif au vu de la portée cognitive que peut couvrir une bonne utilisation de latechnique. Le vrai bénéfice des cartes mentales lors des apprentissages réside dans la construction du savoir ou du savoir faire par l’enfant lui-même. Que ce soit pour découvrir, mémoriser, choisir, parler, trouver, … les enfants sont capables de construire leurs cartes, à partir de 4/5 ans. La pédagogie de demain est celle qui rend l’élève ou l’enfant acteur de la construction du savoir et celle qui respecte l’hétérogénéité des personnes. Le mind mapping s’inscrit parfaitement dans cette optique à condition qu’il soit correctement enseigné tant aux enseignants, qu’aux élèves et aux parents.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Nous sommes entièrement d’accord sur la nécessité de faire construire les cartes mentales par les enfants pour qu’ils soient au coeur de leurs apprentissages.C’est notre objectif à moyen ou court terme car nous sommes confrontées à d’autres difficultés autour des apprentissages. Pour Léo, encore actuellement nous les construisons
      - pour faciliter l’accès aux supports toujours linéaires, pour simplifier ou clarifier une leçon
      - pour donner une vue d’ensemble sur un sujet alors que l’école procède par notions qui s’ajoutent sans donner une vue globale , l’aider ainsi à faire des liens
      - pour pallier aux difficultés d’écriture (va-t-il pouvoir se relire?) , de graphisme ( dessins coûteux aussi)
      Les rééducateurs de Léo s’appuient sur la gestion mentale et le mindmapping est pour l’instant un outil de compensation. Léo a commencé à faire une ou deux cartes très simples et nous allons poursuivre dans cette voie . C’est comme une "imprégnation" de la technique , un "apprivoisement" de celle-ci . Nous construisons ensemble comme cela quelques cartes avec des étiquettes , mais elles restent simples. Il choisit souvent les images. Et puis, dans le quotidien, il faut reconnaître qu’on va vite être débordé par le temps surtout, les leçons aussi….. Mais là, c’est les vacances …. peut-être que ….si Léo est d’accord ….
      à très bientôt pour d’autres remarques qui nous intéressent beaucoup !

      • Continuez dans cette voie, en faisant attention que toute reformulation, quelle qu’elle soit, même sous forme d’une carte mentale, devra être interprétée. Les choix que vous faites dans ces cartes (couleurs, images, liens, …) pour compenser l’approche linéaire restent les vôtres et Léo peut ne pas les interpréter de la même manière.ou les comprendre. Commencer par des petites cartes mentales simples pour s’imprégner de la technique est une très bonne approche. La vue globale qu’offre les mind maps est effectivement un très gros avantage. Bon travail et n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez un quelconque support.

      • Merci encore pour vos remarques et encouragements , je ne manquerai pas de vous contacter au besoin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s